• BOIS D'INGÉNIERIE LAMELLÉ-COLLÉ ( GLULAM )
    INSTITUT CULTUREL CRIS AANISCHAAUKAMIKW
    OUJÉ-BOUGOUMOU
    BOIS D'INGÉNIERIE LAMELLÉ-COLLÉ ( GLULAM )
  • STRUCTURE DE BOIS ET D'ACIER
    HÔTEL
    WENDAKE
    STRUCTURE DE BOIS ET D'ACIER
  • SIX ÉTAGES EN BÉTON ARMÉ
    ÉDIFICE ROLAND GIROUX
    QUÉBEC
    SIX ÉTAGES EN BÉTON ARMÉ
  • BÉTON PRÉFABRIQUÉ - SYSTÈME PEIKKO
    LUXenBOURG
    QUÉBEC - LEBOURGNEUF
    BÉTON PRÉFABRIQUÉ - SYSTÈME PEIKKO
  • BOIS D'INGÉNIERIE LAMELLÉ-COLLÉ ( GLULAM )
    CHALET EXP
    SÉPAQ
    BOIS D'INGÉNIERIE LAMELLÉ-COLLÉ ( GLULAM )
  • Hybride bois/acier/béton
    Siège social Desjardins
    Caisse de l'Ouest de la Mauricie
    Hybride bois/acier/béton

Inspections de façades et de stationnements étagés

Depuis le 18 mars 2013, la loi 122 oblige les propriétaires d'édifices de tous genres à inspecter leur façades (incluant les balcons) et leur stationnements étagés en béton armé une fois par année en plus de fournir une attestation de conformité émise par un professionnel à tous les cinq ans. Le propriétaire est donc responsable de tenir un registre de ces inspections périodiques qui prouvent que son établissement est sécuritaire pour le public.

Le rôle du professionnel, quant à lui, est de bien orienté le client sur les réparations à effectuer dans l'immédiat et à prévoir dans le futur afin que les façades (incluant les balcons) et les stationnements intérieurs en béton armé demeurent toujours sécuritaires pour le public et ce à des coûts raisonnables pour les propriétaires. N'hésitez pas à nous contacter afin de dormir l'esprit tranquille!

Inspections de façades et de stationnements étagés

Construction de bâtiments de 5 à 6 étages en ossature légère de bois préfabriquée

Malgré la limite de 4 étages pour les bâtiments en bois imposée par le Code de Construction du Québec 2005 - Chapitre I, l’article 127 de la Loi sur le bâtiment permet aux concepteurs d'utiliser le bois comme matériau pour la construction de bâtiments de 5 à 6 étages, à la condition que le projet soit approuvé par la RBQ.

En participant à la réalisation du Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois, Douglas Consultants a permis d'établir une base solide dans ce qui deviendra une méthode courante, économique et simple de construire des bâtiments résidentiels de 5 à 6 étages.

Nous avons deux projets résidentiels de 6 étages en ossature légère de bois préfabriquée en cours de réalisation qui seront affichés sous peu sur notre site Internet. N'hésitez pas à nous contacter pour plus amples informations!

Construction de bâtiments de 5 à 6 étages en ossature légère de bois préfabriquée

Construction d'un bâtiment en bois lamellé-collé (Glulam) et lamellé-croisé (CLT) de 15 étages

Suite à un programme du gouvernement du Canada pour promouvoir la construction en bois et son industrie, des équipes comportant les plus grands spécialistes en construction bois du Canada (promoteur, architectes, ingénieurs en structure et entrepreneurs) ont soumis leur projet de construction d'un bâtiment en bois de grande hauteur.

Notre expertise en ingénierie du bois a une fois de plus été reconnue, de même que l'expertise des membres de notre équipe, puisque nous faisons partie d'une des trois équipes finalistes du concours qui se partageront la subvention du gouvernement du Canada, notre projet étant la réalisation d'un bâtiment commercial ou résidentiel en bois de 15 étages s'élevant à 59.4 mètres de hauteur, qui sera le plus haut edifice en bois du monde !

Le projet sera situé dans la ville d'Ottawa en Ontario et nous sommes impatients de le partager avec vous par l'entremise de notre site Internet.

Construction d'un bâtiment en bois lamellé-collé (Glulam) et lamellé-croisé (CLT) de 15 étages

Gestion des eaux pluviales

L'expansion urbaine des dernières années a entraîné une très forte diminution des espaces verts dans les Villes et aux abords de celle-ci. Résultat : l'eau ne percole plus à travers les revêtements de surfaces comme le pavage ou le béton et ruisselle vers les puits de captation des différentes artères de rue. Les réseaux pluviaux des Villes se retrouvent donc avec une énorme quantité d'eau à gérer et ne sont plus en mesure de fournir à la demande.

Les Villes ont donc été obligé de limiter la quantité d'eau pouvant être rejeté dans les différents réseaux pluviaux des cités. À titre d'exemple, la Ville de Québec limite cette quantité à 50 litres par hectare par seconde. Qu'advient-il du reste? Les propriétaires de nouveaux terrains, désirant modifier leur aménagement, agrandir leur bâtiment ou encore élargir leur stationnement doivent contenir la balance de l'eau d'une pluie exceptionnelle de 100 ans... ce qui ne fait pas l'affaire de tout le monde étant donné les coûts engendrés par une telle réglementation.

Heureusement, ce règlement s'applique seulement pour les terrains de 1200 m² et plus. Pour les autres, chez Douglas Consultants, nous étudions toutes les possibilités et techniques à la fine pointe de la technologie afin de permettre aux propriétaires de respecter le règlement et ce à des coûts les moindre que possible, tout en adoptant une approche de gestion des eaux durables pour les générations futures.

Gestion des eaux pluviales

La différence entre un CLT collé ou non sur chants

Les panneaux massif en bois lamellé-croisé sont de plus en plus populaires dans les projets de construction de bâtiments de tous genres. Il existe cependant plusieurs types de panneaux CLT et plusieurs méthodes de fabrication. Il faut comprendre que les panneaux lamellé-croisés sont un empilement de planches en différentes couches usuellement orientées à 90° les unes par rapport aux autres, un peu comme un contreplaqué format géant. Les différentes couches du panneau sont toujours collées les unes par rapport aux autres (présence de colle entre les différentes couches). Cependant, le fait de coller ou non les planches sur leurs chants à l'intérieur même d'une couche du panneau est à la discrétion du fabricant. Les conséquences de ne pas coller les planches sur leur chants sont nombreuses.

  • Au niveau architectural, les planches vont, en raison du retrait, laisser un joint entre elles, créant ainsi une surface de panneau qui n'est plus uniforme. Ce désagrément visuel implique que les panneaux non-collés sur leurs chants doivent être cachés dans de nombreuses situations.
  • Ces joints créés par le retrait ont des conséquences au niveau de l’acoustique. Effectivement, un panneau non-collé sur chants laissera passer les sons plus facilement.
  • Au niveau de la résistance au feu, il y aura potentiellement une influence sur la capacité de résistance au feu de la couche de surface.
  • Au niveau ingénierie, la résistance du panneau ainsi que son comportement en service en seront diminués en raison de la diminution de la capacité en cisaillement roulant, communément appelé rolling shear resistance.

Pour conclure, avant de spécifier un produit CLT, informez-vous en fonction des utilisations que vous comptez en faire! N'hésitez pas à nous contacter pour plus amples informations.

La différence entre un CLT collé ou non sur chants